MenStory Conseil
 

La période d'essai ....

C'étaient des séniors comme on dit aujourd'hui, réunis autour d'une table lors d'un déjeuner d'échanges. Certains cherchaient un emploi et partagaient avec détails et amertume,  le traitement reçu auprès des "recruteurs". Aucun n'avait abdiqué d'un yota de sa dignité, de son envie, de sa motivation, de ses compétences assises, de sa niaque ... Mais eux par contre étaient abandonnés et avaient été lâchés au bord de la route. Invisibles ils étaient devenus, pour ne pas dire parias ! leurs CV allaient droit à la poubelle mais ils continuaient à postuler et répondre à des annonces refusant d'admettre qu'ils étaient impitoyablement écrêtés. On ne les prenait jamais au téléphone pour leur expliquer pourquoi leur candidature n'avait même pas été jugée digne d'une lettre de refus ! Indifférence, absence de savoir vivre, manque de considération ..... A l'autre bout il y a les "autres" : les entreprises qui ont probablement oublié comment recruter. A force de sous-traiter à des conseillers spécialisés, cette compétence leur échappe, elle migre progressivement vers l'extérieur alors qu'elle représente le principal investissement de l'entreprise. Si ces séniors étaient des clients, les traiteraient elles avec le même mépris ? Assurément non.

Elles ont certainement oublié qu'un recrutement c'est avant tout une histoire d'hommes, une histoire de désir, qu'il faut de la motivation et de l'envie et que c'est tant mieux car les meilleurs iront chez les meilleurs. Un recrutement réussi, c'est un recrutement rapide où le candidat ne se sent pas baladé d'un entretien à l'autre sans rien comprendre au processus, où les règles du jeu sont claires et où l'on est capable de se taper dans la main sans exprimer sa méfiance et sa peur par de multiples analyses graphologiques, assessments et autres tests de personnalité plus ou moins fantaisistes. Car ces tests, n'en déplaise à leurs concessionnaires exclusifs, ne mesurent que les crispations intérieures de ceux qui les utilisent ! sous leur bel emballage scientifique, ils vous dispensent de curiosité. Même très savants et validés statistiquement, ils sont fondés sur une supercherie : celle de prétendre prédire l'adéquation d'une personnalité à une mission. En réalité, la seule chose que démontre la multiplication des analyses et des diagnostics, c'est à quel point vous avez la trouille de vous tromper. Le seul test vraiment prédictif, ne serait ce pas l'essai ? Ca tombe bien, le droit du travail prévoit justement une période d'essai pour cela....mais beaucoup l'ont oublié.

Le processus de recrutement d'une entreprise est un reflet exact de son fonctionnement global. Les meilleurs professionnels sont parfois des "seigneurs" dans leur métier mais il se peut que la situation du recrutement ne les mette pas en valeur. Le recruteur inspiré sait voir la compétence par transparence à travers le profil. A force de s'accrocher au profil, on en oublie qu'il y a un poste à pourvoir, une compétence à déployer et une histoire à construire.